Eul Grand Gouyasse

V’là qu’on soune eùl gross’cloke,
Mèteùz vos bèlès loques!
Les jonn’s, les vieuùs sont tout éfrûyeùs,
C’eùt l’ducass’ qu’èle arvieût !
On cante, on rit, on couyone,
Tamint’ ont d’jà n’demi-prone,
Les bleùs vont s’mète é rangs,
On voit passeù des pèysans:
è procession
I vieùtte d’I’estation

Eùl vré Athois sâroit foutu d’mori
S’i n’povoit nieù daleu vîr grand Gouyasse
Qu’on va marieù pau sam’di de l’ducasse
Fé’s promièr dans’ dessus s’n èr favori.
Magnon va fé tois joûs sans s’ernèti,
Eùl mèr’david dit n’prièr qu’èl mourmache
Pou que s’garchon rwiche eùs bale a l’bon’plache
Pa d’vant l’bertèke, on couméche eùl parti.

L’ourvieù athois
Come eùl bourgeaois
A de l’tarte a mastèyes
Jusqu’à djèr ses orèyes
Sans nieù soupeù,
I va stanpeù,
Dessus l’plach’ pou prèn l’èr
E n’acoutant l’concert.

Ah! Com’ c’eùt vré qu’nos avons l’sang picard.
Vîve eùl bon’ cher, les ducasses, les cortéches!
I nos faut vîr nos postûr’s eùl diméche,
Nos biaux pompieùs, nos déyèss’s et nos cârs.
Tous les Athois, les rich’s com’ les manants,
Sont d’ssus leù port’, su l’trotoir, aux ferniètes,
Su l’qué Saint Jacques, vos n’vèyeù foc èn tchète
V’là l’moumét qu’on atéd d’puîs in an.

Dessus l’pont,
Gouyass’fét front
A’s feùm qui beùzie
Delé l’acadèmîe.
Pou van’seù
L’wis du bergeù
S’é fu’ dés l’postur’
Qui couméche a bougeù.

V’là grand Gouyasse’dessus l’pont du Moulin
Come i va vit’, come i toûrt, come i danse!
Grand Gouyass’ dessus l’pont du Moulin
Fé’s révérence à madame Empain.

 

 

La prochaine Ducasse est

  • Aucune date présente

Notre page Facebook