Eul Ducasse d’Ath

Sans m’fai prier, puisque faut qu’j’y passiche
J’veux biu vos dire en’ tout’ petit’ canchon
Tout c’que j’demande, c’est qu’ell’ vos amusiche
Peisant vos plair’ je l’cantrai é wallon
Ell’ n’est ni é jargon d’Lille
De Tournai ni é montois
J’ainm’ bieu mieux l’pathois de m’ville
C’est dé l’caractère athois.

Vos parler d’no ducasse
Pour mi c’est ain plaisi
A des éfants d’Gouyasse
Ej’ crois qu’ça plait toudis.

El gross’ cloq’ sounn’, c’est Gouyass’ qu’on marie,
On cant’ les viepps d’vant l’conseil communal
A l’occasion de c’bell’ cérémonie
Dé chaqu’ famill » c’tain veritap’ regal
Pou bieu coumêcher l’ducasse
Rintier, ouvrier, employé,
Tout l’mond’ minche el tart Gouyasse
El sam’di après dainné

Refrain:L’ducass’ d’Ath est enn’ fiète
Comme i n’d’a nieu beaucop
Et l’ciun qui dit que c’est biète
Pour mi n’est foc ain sot

Après quatre heures, on serr’ tous les fabriques,
On n’travaill pus, tout l’mond’ est au plaisi,
Sus l’foire on va visiter les boutiques
Fin conté d’vir, el ducasse erveni.
Au soir à huit heures et d’mie
Sus l’marché n’est-i gnieu vrai,
Sans souper vos s’écourrie
Accouter l’port de Tournai.

Refrain


Me l’pus grand jou, pour nous aut’s c’est l’dimèche
Quand el soleil es’ moutrant bon éfant
Veut bieu s’fait vir et briller sus l’corteiche
Nous somm’s fin fiers de tous nos biaux géants.
No coeur bat dé no poitrine
Quand nos veyons nos pompiers,
Les bleus, les zwaf’s de Lessines
Défiler d’ain air guerrier.

D’Tyran, d’Sanson, d’l’Aique et d’Mamzell’ Victoire,
D’Gouyass’, de s’feumm’ je n’dois gnieu vos parler
Aussi bieu qu’mi, vos savez leu n’histoire
Qu’ain éfant d’Ath en’ gnieu ignorer.
C’est enn’ coutum’ fort antique
Que nos savons respecter
Et nos s’moquons de l’critique
Qu’on fait d’nous à l’étranger.

Refrain


Me c’quon’ n’a gne l’occasion d’vir souvée
Et qu’on pou trouver i fauroit couri long
C’est des biaux cars comme’ les ciuns qu’chaque année
Avec plaisi toudis nos erveyons
Habillées comm’des princesses,
Jonn’s, fraîches, et plein’s de santé,
Nos admirons nos deyesses
Dé tout l’éclat d’leu biauté.

 

Refrain


Comme i n’a gnieu de rose sans épennes,
Ej brairois bieu el lundi é veyant
Nos brafs géants dé tout l’ville aller tenne
De porte é port leu matin comm’ des mendiants,
Quand leu tournée est finie
Et qui s’ervont au chateau,
Sans minti me vos dirie
Qu’il ont bu aut’ cos’ que de l’ieau.

Refrain


Il a longmée qu’c’est toudis l’même affaire
Et c’est ainsi qu’ça s’pass’ra tous les ans.
Quant aux grincheux nos sarons les fai taire
E meprisant leus blaques et leurs cancans.
Et quand l’sam’di d’no ducasse
Nos étèdrez l’cloqu’ sounner,
Pou l’mariache de Grand Gouyasse
Comm’mi, tertouts vos cantrez.

Refrain

La prochaine Ducasse est

  • Aucune date présente

Notre page Facebook