Le canon du Mont-Sarah

Introduit en 1975, ce groupe évoque l’histoire athoise de la révolution belge de 1830.

Le canon servant aux exercices de tir de la confrérie des canonniers, a été emmené à Bruxelles par les Athois. La dentellière Anne-Marie Leroy harangue (fait un discours) ses compatriotes pour les convaincre. Après tous chantent une partie de la Muette de Portici.

Le texte de la harangue

  • La foule : Anne-Marie, Anne-Marie !
  • Anne-Marie : Si j’vieu chi vos parleu, c’eu pasque m’frère qui vieu d’dèquenne del diligence de Bruxelles m’a dit qu’on s’battoit djà dau là. Et nos autes, Athois, nos n’povons nieu chi resteus bras ballants à rieu fé ! A l’casern’, les Hollandeus nostent plus moufteu et y sont mucheus padjère les portes. Y sétent l’ougnon ! Chau qui nous faut fé, c’est dalleu qué les fusils et les canons à l’arsenaille et tout conduire à Bruxelles.
  • La foule : à Bruxelles !
  • Anne-Marie : Attédeu, nos d’vons étout prenne les officieus pou prisonnieus. Les saudarts, y marchront avé nos aut. Les prones sont meurtes, y faut les quié. C’eu fini ces machins là, no volons no liberteu…
  • La foule : viv’ el liberteu !
  • Anne-Marie : M’n arrière grand mé qui a fréquenté avé un saudart de dé s’jonesse, n’a jamé ét capâp de m’dire si c’étoit in espagnol, in autrichien ou in franceu… et ça né fini gnieu, c’quo chi, ces des hollandeus ! On n’sé gnieu dallé fé c’polka à Rincollet sans avoir ces bonhomm’ là dé les gambes. Nos volons vanseu avé des Athois.
  • Un ouvrier carrier : Et les mafflous adon ?
  • Anne-Marie : Si nos dallons à l’ducasse del Chonwé, d’Rbais ou d’Bouv’gnies, nos volons passeu les port del vill’ sans toudis êt arrêteu ou bieu visiteu ! C’eu fini… nos volons nos liberteu !
  • La foule : viv’ el liberteu !
  • Anne-Marie : Ramasseu les sâpes et les fusils qu’il a dé les mésons, les mafflous d’iront à l’casern’, les auts hommes iront aux port’ del Vill’, les ciens qui n’ont gnieu d’fusil perdront des batons, des flayaux.Y nos faut r’conduir’ eul tyran à l’frontière.
  • Un homme  : leus loques sont sec !
  • Anne-Marie : On n’ara plus jamé eun occasion pareil. En avant, viv’ eul liberteu !
  • La foule : viv’ el liberteu !

(Texte repris de Wikipedia)

La prochaine Ducasse est

  • Aucune date présente

Notre page Facebook